Improvisation musicale : trouver son propre cheminement

Bonjour chez vous…

Pour les uns, l’improvisation musicale ne s’enseigne pas.

Si tu veux apprendre à improviser, improvise ! Lâche-toi, libère-toi de tout académisme en faisant confiance à ton instinct.
Il y a dans cette radicalité quelque chose de profondément vrai.

Mais cette attitude « pédagogique » possède ses limites.
L’émotion et l’énergie que dégage le musicien ne suffisent pas : c’est l’auditeur qui doit être ému. Il faut apprendre à lui parler, communiquer avec lui, mettre en forme ses émotions, trouver le chemin le plus juste pour exprimer ce qu’on a à raconter avec son instrument.

L’enseignement de l’improvisation musicale est difficile car il doit intégrer deux éléments antagonistes : l’apprentissage de règles, et celui de la liberté.
L’expérience de la liberté est essentielle lorsque l’on parle d’improvisation, mais elle ne fait pas toujours bon ménage avec la rigueur d’un enseignement académique et technique de type conservatoire.

Dans le domaine de l’improvisation musicale, c’est à chacun de trouver son propre cheminement, ce qui est efficace pour lui-même.

Jacques Siron le clame avec vigueur dans son ouvrage « La partition intérieure » :

“Aucun enseignant, aucune méthode, aucun ouvrage ne peut se substituer à l’expérience de l’élève. Si ce cheminement passe par des moments de doute, de solitude et d’angoisse, il y a aussi de formidables moments de plaisir et de joie”.

Jacques Siron

Pour apprendre à improviser, ce n’est pas vrai qu’il suffit de travailler ce que propose le « Maître » ou « La méthode ».
C’est à chacun de développer certaines notions, choisir ce qui lui semble important, faire un va et vient sensible et intelligent entre son jeu, le désir de le changer et acquérir de nouvelles connaissances.

Jacques Siron résume bien le sujet :

« Apprendre à apprendre c’est aussi savoir affronter les difficultés, il n’est pas utile de répéter ce qu’on sait déjà faire, n’est ce pas une manière de gaspiller son énergie sans avancer ?
Affronter c’est reconnaître une difficulté et lui faire face, ce qui demande clairvoyance, lucidité et courage. Esquiver une difficulté, c’est juste reculer l’échéance ».

Jacques Siron

Enjoy & Practice !

Partager cet article :

Laisser un commentaire via facebook :

Publié par Rachid Manou

Rachid Manou, compositeur, saxophoniste, improvisateur, pianiste, pédagogue. Je propose des techniques et astuces dans le domaine de l'improvisation musicale,

Translate »

ESSAYEZ LA NEWSLETTER !

Abonnez-vous à la newsletter et recevez des astuces inédites !

Bravo et merci pour votre inscription !