• Pour en finir avec le travail des gammes dans l’improvisation musicale (2)

    L’exercice que je vous propose de pratiquer est un classique.
    Il est simple d’un point de vue rythmique : 1 noire suivie de 14 croches. Ce motif va se renouveler tout au long de l’exercice.
    La longueur du motif ou « pattern » est bien adaptée pour :
    – Un travail sur la colonne d’air et la respiration,
    – Un travail sur l’endurance physique,
    – Un travail sur le son (il faudra essayer d’avoir le même timbre sur toute l’étendue de l’instrument),

    Partager cet article :
  • Pour en finir avec le travail des gammes dans l’improvisation musicale (1)

    Excusez moi pour avoir donné un titre aussi racoleur à cet article mais c’est tout ce que j’ai trouvé pour parvenir à mon objectif : attirer les plus curieux … Au risque d’en décevoir plus d’un, il est clair qu’on n’en a jamais fini avec la pratique des gammes et ce quel que soit l’instrument et le style de musique envisagés. Mais surtout n’en profitez pas pour me zapper … Car ce qui nous sauve, c’est qu’il est couramment admis qu’il y a à peu près autant de manières de pratiquer les gammes qu’il y a de musiciens sur terre.

    Partager cet article :
  • De l’interprétation musicale à l’improvisation musicale (2)

    Le relevé ne concerne pas uniquement les notes.
    C’est aussi relever les inflexions, l’articulation, les « erreurs », les notes suggérées (les ghost-notes), l’intensité, l’énergie et l’émotion transmises, la technique, la vélocité, la sonorité, la musicalité etc … Tout ce qui est très difficile (voire impossible) à transcrire sur du papier.

    La majeure partie de la musique que nous écoutons aujourd’hui a été enregistrée. Et c’est une véritable chance…
    Nous avons une trace, un témoignage fidèle de l’interprétation des artistes même si ils ont disparu.

    Partager cet article :
  • De l’interprétation musicale à l’improvisation musicale (1)

    Passer de l’interprétation musicale à l’improvisation musicale est une étape difficile, même pour certains excellents instrumentistes. Ils se retrouvent soudain totalement paralysés à l’idée d’inventer eux même de la musique. C’est que l’improvisation musicale nécessite avant tout un changement de comportement. Les automatismes œil/doigts liés à la lecture n’ont plus cours ; c’est l’oreille et l’imagination qui doivent les remplacer.

    Partager cet article :
  • Au coeur de la création musicale

    Tout le monde peut improviser, c’est une certitude, en revanche il existe une foule de musiciens persuadés de ne pas pouvoir improviser. Il s’agit avant tout d’une attitude mentale positive.

    Partager cet article :