Cours d’improvisation musicale : Le projet (2)

Bonjour chez vous …

Comme vous pouvez le supposer, les cours d’Improvisation Musicale en ligne ne s’adressent pas aux débutants complets, il ne s’agit pas de se fâcher avec la communauté des professeurs de saxophone d’une part… Et d’autre part, le professeur reste important pour la technique de respiration, la tenue de l’instrument, la technique instrumentale, le choix de l’embouchure, le choix des anches, le travail du son etc…

Le « public » visé est surnommé abusivement « faux-débutants » (terme antinomique qui veut à peu près tout dire et son contraire…). Il s’agit le plus souvent de personnes qui ont étudié étant plus jeunes, et qui après des années d’inactivité (pour des raisons aussi diverses que variées), souhaitent retrouver le plaisir de pratiquer à nouveau en se faisant plaisir rapidement; jouer sur des progressions d’accords en improvisant avec du matériel simple.
Pour ces personnes qui ne souhaitent pas forcément reprendre le solfège de façon studieuse et approfondie, il faudra toutefois connaître le chiffrage anglo-saxon qui désigne les accords. Mais sur ce point, je pense avoir été assez explicite dans de précédents articles.

Cf : La pratique des « triads » dans l’improvisation musicale (1).

Si vous avez envie de pratiquer avec moi cette activité quelque peu « chronophage », il vous faudra être équipé d’une connection internet, un écran, un métronome et quelques applications gratuites qui rendent un milliard de services.
Cela vous demandera peut-être de penser, (repenser) votre espace de travail, car lorsque l’on est chez soi, c’est à chacun de faire comme il veut, et surtout comme il peut, avec ses propres moyens et ses propres objectifs…

La technologie actuelle ultra moderne dont nous disposons, doit vous permettre de gagner du temps, la chose est entendue… Ceci ajouté au phénomène de l’interaction où l’on reproduit presque dans l’instant, telle ou telle phrase, tel ou tel riff, pour mieux le transformer, mieux l’entendre, mieux le critiquer et mieux le faire évoluer pour en faire un élément typique de son jeu…

J’ai écrit quelques articles concernant les triades…
C’est un moyen pour que l’oreille devienne plus sensible à la notion d’intervalle entre les sons, que celle-ci s’ouvre de façon de plus en plus fine pour être plus efficace et plus rapide dans la reconnaissance auditive de telle ou telle couleur d’accord. 

Cf : La pratique des « triads » dans l’improvisation musicale (2).

Les exercices que je vous soumets ne sont que des propositions…, à appliquer sur des triades pour commencer et ensuite sur des grilles d’accords. Les cours, le blog, les tutoriels vous donneront (j’espère), les grandes lignes mais ce sera à vous d’être curieux, inventif, audacieux pour trouver votre propre cheminement.

Dans le domaine de la musique, un exercice écrit sera toujours moins performant qu’un exemple musical, c’est pourquoi je m’efforcerai de vous présenter de courts exemples musicaux ici (YouTube), là (G+), là (Facebook), ou encore ailleurs (Viméo)

Pratiquer l’Improvisation Musicale est le plus grand plaisir que l’on puisse prendre avec son instrument, plaisir de se redécouvrir sous un aspect nouveau lié à la créativité et à la diversité, plaisir de développer quelque chose de personnel, plaisir de sortir de ses habitudes pour mieux se sentir progresser.

Enjoy & Practice…

Partager cet article :

Laisser un commentaire via facebook :

Laisser un commentaire ?

You must be logged in to post a comment.