• De l’interprétation musicale à l’improvisation musicale (2)

    Le relevé ne concerne pas uniquement les notes.
    C’est aussi relever les inflexions, l’articulation, les « erreurs », les notes suggérées (les ghost-notes), l’intensité, l’énergie et l’émotion transmises, la technique, la vélocité, la sonorité, la musicalité etc … Tout ce qui est très difficile (voire impossible) à transcrire sur du papier.

    La majeure partie de la musique que nous écoutons aujourd’hui a été enregistrée. Et c’est une véritable chance…
    Nous avons une trace, un témoignage fidèle de l’interprétation des artistes même si ils ont disparu.

    Partager cet article :
  • De l’interprétation musicale à l’improvisation musicale (1)

    Passer de l’interprétation musicale à l’improvisation musicale est une étape difficile, même pour certains excellents instrumentistes. Ils se retrouvent soudain totalement paralysés à l’idée d’inventer eux même de la musique. C’est que l’improvisation musicale nécessite avant tout un changement de comportement. Les automatismes œil/doigts liés à la lecture n’ont plus cours ; c’est l’oreille et l’imagination qui doivent les remplacer.

    Partager cet article :