• Pour en finir avec le travail des gammes dans l’improvisation musicale (3)

    Bonjour chez vous …
    Ce premier exercice est destiné à égaliser la connaissance de vos gammes majeures au saxophone.
    Vous trouverez les détails de la tâche à accomplir dans mon article précédent.
    Si vous n’avez pas eu l’occasion de les pratiquer dans un Conservatoire, si cela vous a toujours rebuté mais qu’à présent vous ressentez un manque par rapport à votre évolution musicale (recherche de plus fluidité, travail de l’oreille, travail du chant intérieur etc …), ayez cette humilité de revenir à choses « basiques » avec un objectif prècis de mémorisation.

    Partager cet article :
  • La pratique des chromatismes dans l’improvisation musicale (1)

    Bonjour chez vous …
    En musique, on nomme intervalle la distance qui sépare deux sons. Au piano par exemple, appuyez sur deux touches en même temps et entendez attentivement le son produit. Reproduisez l’expérience avec deux autres sons. Comme vous ne pouvez pas chanter deux sons à la fois, ce la produit juste une impression, un ressenti, une ambiance. Cela sonne consonnant ou dissonnant…

    Partager cet article :
  • Pour en finir avec le travail des gammes dans l’improvisation musicale (2)

    L’exercice que je vous propose de pratiquer est un classique.
    Il est simple d’un point de vue rythmique : 1 noire suivie de 14 croches. Ce motif va se renouveler tout au long de l’exercice.
    La longueur du motif ou « pattern » est bien adaptée pour :
    – Un travail sur la colonne d’air et la respiration,
    – Un travail sur l’endurance physique,
    – Un travail sur le son (il faudra essayer d’avoir le même timbre sur toute l’étendue de l’instrument),

    Partager cet article :
  • Pour en finir avec le travail des gammes dans l’improvisation musicale (1)

    Excusez moi pour avoir donné un titre aussi racoleur à cet article mais c’est tout ce que j’ai trouvé pour parvenir à mon objectif : attirer les plus curieux … Au risque d’en décevoir plus d’un, il est clair qu’on n’en a jamais fini avec la pratique des gammes et ce quel que soit l’instrument et le style de musique envisagés. Mais surtout n’en profitez pas pour me zapper … Car ce qui nous sauve, c’est qu’il est couramment admis qu’il y a à peu près autant de manières de pratiquer les gammes qu’il y a de musiciens sur terre.

    Partager cet article :