• Cours d’improvisation musicale : Le projet (3)

    Bonjour chez vous …
    Improviser et « comprendre » en temps réel le fonctionnement harmonique et rythmique d’une cadence est l’objectif à long terme, la chose est entendue, c’est le but ultime…
    A plus court terme, je vous propose un « programme de travail » sous forme de buffet gastronomique : on regarde, on hume, on picore, on englouti, on rejette, on mélange, on dévore, on étudie, on navigue, on emporte soigneusement pour mieux en profiter plus tard… Le tout est juste d’avoir faim et se sentir profondément affamé…
    Alors passons donc à table…

    Partager cet article :
  • La pratique des chromatismes dans l’improvisation musicale (1)

    Bonjour chez vous …
    En musique, on nomme intervalle la distance qui sépare deux sons. Au piano par exemple, appuyez sur deux touches en même temps et entendez attentivement le son produit. Reproduisez l’expérience avec deux autres sons. Comme vous ne pouvez pas chanter deux sons à la fois, ce la produit juste une impression, un ressenti, une ambiance. Cela sonne consonnant ou dissonnant…

    Partager cet article :
  • Cours d’improvisation musicale : Le projet (2)

    Bonjour chez vous …
    Comme vous pouvez le supposer, les cours d’Improvisation Musicale en ligne ne s’adressent pas aux débutants complets, il ne s’agit pas de se fâcher avec la communauté des professeurs de saxophone d’une part…

    Et d’autre part, le professeur reste important pour la technique de respiration, la tenue de l’instrument, la technique instrumentale, le choix de l’embouchure, le choix des anches, le travail du son etc…

    Partager cet article :
  • Cours d’Improvisation Musicale : Le projet (1)

    Bonjour chez vous …
    Et bonne année, même si celle-ci démarre dans un climat très étrange…
    Meilleurs voeux pour cette nouvelle année, qui je l’espère, vous apportera beaucoup de joie et de plaisir dans le domaine de l’mprovisation musicale.

    Partager cet article :
  • Improvisation musicale : How to play Joy Spring (1)

    Bonjour chez vous …
    Si vous avez pris le temps de pratiquer vos gammes en privilégiant l’égalisation des tonalités et la régularité, nous pouvons je pense entrer dans le vif du sujet :
    Etablir des liens entre le jeu digital (fatalement engendré par la pratique de l’égalisation des gammes) et le jeu « aléatoire » induit dans le terme « improvisation musicale ».

    Partager cet article :
  • Pour en finir avec le travail des gammes dans l’improvisation musicale (2)

    L’exercice que je vous propose de pratiquer est un classique.
    Il est simple d’un point de vue rythmique : 1 noire suivie de 14 croches. Ce motif va se renouveler tout au long de l’exercice.
    La longueur du motif ou « pattern » est bien adaptée pour :
    – Un travail sur la colonne d’air et la respiration,
    – Un travail sur l’endurance physique,
    – Un travail sur le son (il faudra essayer d’avoir le même timbre sur toute l’étendue de l’instrument),

    Partager cet article :
  • Pour en finir avec le travail des gammes dans l’improvisation musicale (1)

    Excusez moi pour avoir donné un titre aussi racoleur à cet article mais c’est tout ce que j’ai trouvé pour parvenir à mon objectif : attirer les plus curieux … Au risque d’en décevoir plus d’un, il est clair qu’on n’en a jamais fini avec la pratique des gammes et ce quel que soit l’instrument et le style de musique envisagés. Mais surtout n’en profitez pas pour me zapper … Car ce qui nous sauve, c’est qu’il est couramment admis qu’il y a à peu près autant de manières de pratiquer les gammes qu’il y a de musiciens sur terre.

    Partager cet article :
  • De l’interprétation musicale à l’improvisation musicale (2)

    Le relevé ne concerne pas uniquement les notes.
    C’est aussi relever les inflexions, l’articulation, les « erreurs », les notes suggérées (les ghost-notes), l’intensité, l’énergie et l’émotion transmises, la technique, la vélocité, la sonorité, la musicalité etc … Tout ce qui est très difficile (voire impossible) à transcrire sur du papier.

    La majeure partie de la musique que nous écoutons aujourd’hui a été enregistrée. Et c’est une véritable chance…
    Nous avons une trace, un témoignage fidèle de l’interprétation des artistes même si ils ont disparu.

    Partager cet article :